Home

“Il tendit la main vers la toison. À cet instant même, il entendit un sifflement glaçant. Et il vit le gardien de le toison d’or. Enroulé tout autour de l’arbre, la tête vers l’avant et l’œil perçant, sans le moindre cillement, un serpent impitoyable le guettait. Son sifflement se fit entendre jusqu’aux moindre recoins du bosquet et les oiseaux qui s’éveillaient s’égosillèrent de terreur. Il était enroulé en torsade autour de l’arbre — et ses anneaux étaient recouverts d’écailles dures et étincelantes. Il se déroula, étendit le cou et dressa la tête pour frapper.”

 

 

“He went to seize the Fleece. As he did he heard a dreadful hiss. And then he saw the guardian of the Golden Fleece. Coiled all around the tree, with outstreched neck and keen and sleepless eyes, was a deadly seprent. Its hiss ran all through the grove and the birds that were wakening up squawked in terror. Like rings of smoke that rise above the other, the coils of the serpent went around the tree — coils covered by hard and gleaming scales. It uncoiled, stretched itself, and lifted its head to strike.”

 

• • •

Padraic Colum (1881-1972), La toison d’or [The Golden Fleece]

Keith Haring (1958-1990)

• • •

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s