Home

“In order to draw a lively line and not to tremble at the thought that at each point on its route may mean its death, I have to experience some kind of sleep, to unreservedly let the springs of my life flow down my hand, and this hand has to end up by doing the work by itself, flying as in a dream, moving around without any care for me. This is the reason why I often find myself ridiculously admiring with my mind the work that has been done by my hand.”

 

Qudus Onikeku Le voyage du heros The heros journey

 

“Pour tracer une ligne vivante et ne pas trembler de la savoir en danger de mort sur tous les points de sa route, il me faut dormir d’une sorte de sommeil, laisser descendre sans réserve les sources de ma vie dans ma main, et que cette main finisse par travailler seule, par voler en rêve, par se mouvoir sans se soucier de moi. C’est le motif pour lequel il m’arrive souvent cette chose très ridicule d’admirer avec ma tête un travail fait par ma main.”

 

• • •

Jean Cocteau (1889-1963), Préface de Vingt-cinq dessins d’un dormeur (1928)

Choreography & dance/ Choréographie et danse : Qudus Onikeku, Lost face
Photography/ Photographie : Antoine Tempe

See also/ Voir aussi: Qudus Onikeku, To be here now/ Être présent ici et maintenant

 • • •

 

Publicités

Une réflexion sur “What has been done by my hand / Ce qui a été fait par ma main

  1. Pingback: I is someone else/ Je est un autre | Experiencing The Hero's Journey/ Vivre Le voyage du héros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s