Home

« I take what never can be taken,
Touch what cannot be;
I wake what never could awaken,
But for me.

I go where only winds are going,
Kiss what fades away;
I know a thing too strange for knowing,
I, the clay. »

Andy Goldsworhty Le voyage du heros The heros journey

« Je prends ce que l’on ne saurait prendre,
Touche ce qui ne peut être;
J’éveille ce pour quoi il n’y a pas d’éveil,
Si ce n’est par moi.

Je vais là où seuls vont les vents,
J’embrasse ce qui s’efface;
Je sais une chose si étrange qu’on ne peut la connaître,
Moi, l’argile. »

Haniel Long (1888-1956)
Art: Andy Goldsworthy (British, b. 1956), Domo de Argila [Clay Dome / Dome d’argile], Rio de Janeiro, November / novembre 2012.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s