Home

“The twins continued east on the Trail of the Rainbow until they came to a narrow pass between two high cliffs. The cliffs pulled apart as they approached. They walked quickly to the opening and stopped suddenly, and the cliffs slammed together in front of them.
— We are Sun’s children, the twins called. We go to him with a message from Spider Woman.
— Tell us the message, called a voice.
The boys held out the charm and sang the song Spider Woman had taught them. The cliffs parted, and the twins passed safely between them.
Next they came to the slashing reeds, and again they held out the charm and sang the holy song, and passed safely through.
They came next to the cane cactuses which sprang to life as they approached. Again with the charm and the song of Spider Woman they passed through safely.
At last they came to the boiling dunes, which began to swirl and boil when they approached.
— We must know who you are and where you come from and where you are going and to what purpose, roared the dunes.
— We are Sun’s children, the twins called. We come from the sacred mountain. We go to our father with a message from Spider Woman.
They held out the charm, and sang the song of Spider Woman, and the dunes subsided.
— Continue on, the dunes said. Long life is ahead. Happiness is ahead.
To the east the twins saw Sun’s turquoise dwelling.”

 

Heinz Mack Eikon (Chromatische Konstellation) 2000

 

“Les jumeaux poursuivirent leur chemin vers l’est sur la piste de l’Arc-en-ciel. Il se retrouvèrent face à un étroit goulet encaissé entre deux falaises abruptes. À leur approche, les falaises s’écartèrent. Vite, ils avancèrent puis, tout d’un coup, ils s’arrêtèrent, tandis que, juste devant eux, les falaises se refermaient en venant claquer l’une sur l’autre.
— Nous sommes les fils de Soleil, déclarèrent-ils. Nous allons lui porter un message de Femme-Araignée.
— Quel est ce message, ordonna une voix.
Les jeunes gens tendirent le talisman devant eux et ils psalmodièrent l’incantation que leur avait enseigné Femme-Araignée. Les falaises s’écartèrent et ils passèrent en toute sécurité.
Plus tard, ils atteignirent les roseaux coupants. Ils brandirent leur talisman et déclamèrent le chant sacré. Et ils purent passer.
Ensuite, ils entrèrent dans la région des cactus buissonnants qui surgissaient du sol à leur approche. À nouveau, le talisman et le chant de Femme-Araignée leur permirent de passer.
Enfin, les dunes ardentes se dressèrent devant eux, bouillonnantes et tournoyantes.
— Qui êtes-vous, d’où venez-vous, où allez-vous et pour quel motif ? grondèrent-elles.
— Nous sommes les fils de Soleil. Nous venons de la montagne sacrée. Nous portons à notre père un message de Femme-Araignée.
Ils tendirent le talisman devant eux et chantèrent l’incantation de Femme-Araignée. Et les dunes s’effacèrent.
— Allez de l’avant dirent-elles. Devant vous est la longue vie. Devant vous est le bonheur.
À l’est, les jumeaux virent l’habitation de turquoise de Soleil.”

 

• • •

Navajo, Dine Bahane

Heinz Mack (1931-), Eikon, 2000

• • •

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s