Home

“Il existe un lieu à l’arrêt, un fossé entre les mondes, connu par la connaissance tribale qui remonte à des milliers d’années. On y vole en silence, à l’écart des interrogations humaines et des épreuves que nous nous infligeons. Parfois, si l’on atteint le silence, le calme, on peut approcher ce mystère où réside l’esprit, mais sans jamais oublier que le mystère, de par sa nature, se refuse à la connaissance.”

 

Frank Stella, Lake City, 1962

 

“There is a still place, a gap between the worlds, spoken by the tribal knowings of thousands of years. In it are silent flyings that stand aside from human struggles and the designs of our own makings. At times, when we are silent enough, still enough, we take a step into such mystery, the place of spirit, and mystery, we must remember, by its very nature does not wish to be known.”

 

• • •

Linda Hogan (1947), Dwellings: A Spiritual History of the Living World, 1996

Frank Stella (1936), Lake City, 1962
Also see / Voir aussi: What can come to life / Ce qui peut naître

• • •

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s