Home

“Par une extrême bonne fortune, elles dormaient toutes les trois lorsque Persée les aperçut. Il les voyait clairement reflétées dans le bouclier poli, des créatures aux ailes immenses, au corps recouvert d’écailles dorées, à la chevelure faite d’affreux serpents. Mais Athéna comme Hermès étaient maintenant à ses côtés. Ils lui désignèrent Méduse — ce qui était fort important car des trois, elle seule pouvait être tuée, les deux autres étant immortelles. Chaussé de ses sandales ailées, Persée plana au-dessus d’elles, prenant toutefois bien soin de ne regarder que son bouclier. Il visa la gorge de Méduse, et Athéna guida sa main. D’un seul coup de son épée, il trancha le cou de la Gorgone puis, sans un regard sur elle, les yeux toujours fixés sur le bouclier, il descendit et saisit la tête tranchée. Il la jeta dans la besace qui se referma sur elle. Il n’avait plus à la craindre désormais. Mais les deux autres Gorgones, maintenant réveillées et horrifiées par le spectacle du cadavre de leur sœur, tentèrent de poursuivre son meurtrier. Persée, cependant, ne courait aucun danger; elles ne pouvaient le voir car il avait posé le bonnet sur sa tête.

Et ainsi, sur la mer, le fils de Danaé,
Persée, fuyait sur ses sandales ailées
Et volait, rapide comme la pensée.
Dans une besace d’argent, merveilleuse à voir,
Il emportait la tête du monstre,
Tandis qu’Hermès, le fils de Maïa,
Le messager de Zeus,
Volait à ses côtés.”

 

 

“By great good fortune they were all asleep when Perseus found them. In the mirror of the bright shield he could see them clearly, creatures with great wings and bodies covered with golden scales and hair a mass of twisting snakes. Athena was beside him now as well as Hermes. They told him which one was Medusa and that was important, for she alone of the three could be killed; the other two were immortal. Perseus on his winged sandals hovered above them, looking, however, only at the shield. Then he aimed a stroke down at Medusa’s throat and Athena guided his hand. With a single sweep of his sword he cut through her neck and, his eyes still fixed on the shield with never a glance at her, he swooped low enough to seize the head. He dropped it in the wallet which closed around it/ He had nothing to fear form it now. But the two other Gorgons had awakened and, horrified at the sight of their sister slain, tried to pursue the slayer. Perseus was safe; he had on the cap of darkness and they could not find him.

So over the sea rich-haired Danaë’s son,
Perseus, on his winged sandals sped,
Flying swift as thought.
In a wallet of silver, a wonder to behold,
He bore the head to the monster,
While Hermes, the son Maïa,
The messenger of Zeus,
Kept ever at his side.”

 

• • •

Edith Hamilton (1867-1963), Mythologie [Mythology], 1942

Yoshiko Ohara

Extraits antérieurs du mythe de Persée /// Previous excerpts from Perseus’ myth

Danse avec les dieux — Une expérience à vivre pour trouver en vous le comment et le pourquoi des rebondissements d’un mythe qui vous intrigue…
///
Dance with the gods — Experience  within yourself the how and the why of the twists and turns of a myth that puzzles you…

• • •

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s