Home

“Désormais, plus rien ne distinguait la mer de la terre.

Tout était mer ; et c’était une mer sans rivages.

[…]

L’immense débordement de l’océan avait recouvert les hauteurs

et des flots inconnus venaient frapper les sommets des montagnes.”

 

 

“Hencefoth, the land and sea were not distinct.

All was the sea; and it was a sea without a shore.

[…]

The sea in unchecked freedom has buried the hills

and fresh waves beat against the mountaintops.”

 

• • •

Ovide (43 av. J.-C. – 17 ou 18), Métamorphoses I, 291-292 & 309-310
Ovid (43 BC – AD 17 or 18), Metamorphoses I, 291-292 & 309-310

Aaron Morse (1974-), Déluge [Flood], 2016

• • •

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s