Home

“N’étant jamais définitivement modelé, l’homme est receleur de son contraire. Ses cycles dessinent des orbes différents selon qu’il est en butte à telle sollicitation ou non.”

 

 

“Never being definitely shaped, man holds his own opposite within himself. His cycles follow orbs that vary acording to which kind of solicitation he must face.”

 

• • •

René Char (1907-1988)

Wang Ramirez, Borderline, 2015. Photo Agathe Poupeney

• • •

 

Publicités

2 réflexions sur “Receleur de son contraire / His own opposite whithin himself

  1. Nous aussi, nous méditons encore sur le sens profond de cette phrase sans être certains d’en capter toutes les nuances…
    Richesse de la poésie… (tout comme richesse du regard proposé par une photographe…).
    Toutefois, si vous cliquez, dans les mots-clés, sur “contraire”, vous tomberez sur d’autres billets qui, peut-être, jetteront un jour nouveau sur celui-ci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s