Home

“Quand je danse, je danse; quand je dors, je dors; voire, et quand je me promène solitairement en un beau verger, si mes pensées se sont entretenues des occurrences étrangères quelque partie du temps, quelque autre partie, je les ramène à la promenade, au verger, à la douceur de cette solitude, et à moi.”

 

 

“When I dance, I dance; when I sleep, I sleep; yes, and when I walk alone in a beautiful orchard, if my thoughts drift to far-off matters for some part of the time for some other part I lead them back again to the walk, the orchard, to the sweetness of this solitude, to myself.”

 

• • •

Michel de Montaigne (1533-1592), Essais [Essays] III, 13

Atiste inconnu [Artist unknown]

• • •

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s